Cameroun: quatre militaires tués dans un crash d’hélicoptère

Annonces
Annonces
Yaoundé (AFP) – Quatre militaires camerounais, dont un général coordonnant une opération de lutte contre le groupe islamiste nigérian Boko Haram, ont été tués dimanche dans un crash d’hélicoptère, a appris l’AFP de sources concordantes.

« Nous avons perdu quatre hommes, dont le général (Jacob Kodji) » et un colonel, a affirmé sous couvert d’anonymat un haut responsable militaire impliqué dans la lutte contre Boko Haram.

Ils ont trouvé la mort lorsque l’hélicoptère de l’armée camerounaise à bord duquel ils se trouvaient s’est écrasé dans la localité de Bogo (Extrême-nord), a ajouté le responsable militaire, sans précision sur les causes de l’accident.

« Ils étaient en mission dans le parc de Waza (Extrême-nord) dans le cadre d’une opération de lutte contre Boko Haram », a-t-il poursuivi.

« L’information est confirmée. Le général est mort avec un colonel et deux pilotes », a détaillé une source proche des autorités administratives régionales.

Le général Jacob Kodji était le patron de Emergence 4, nom de baptême d’une des opérations lancées par le Cameroun contre Boko Haram.

En plein combat contre les jihadistes nigérians, il avait été promu en août 2015 général par le président Paul Biya. Il s’agit du premier général camerounais à trouver la mort dans le cadre du combat contre Boko Haram.

Les plus populaires

Annonces