Auxerre: Papin envisage de « faire valoir » ses « droits largement bafoués »

Annonces
Annonces
Paris (AFP) – Jean-Pierre Papin réfléchit avec son conseil aux « suites à donner à cette affaire pour faire valoir » ses « droits largement bafoués », a indiqué l’ex-Ballon d’Or mardi alors qu’Auxerre lui a fermé ses portes après la polémique suscitée par l’annonce de sa possible arrivée.

« Dans la mesure où je considère que la non-exécution des accords intervenus entre les parties relève de la responsabilité de l’AJ Auxerre, j’envisage, avec mon conseil, les suites à donner à cette affaire pour faire valoir mes droits largement bafoués », écrit « JPP » dans un communiqué transmis à l’AFP.

L’ancien goleador de Marseille, qui dit avoir négocié avec le propriétaire chinois du club, devait arriver avec une triple casquette d’entraîneur-directeur sportif-ambassadeur à l’AJA. Mais devant les protestations, notamment de l’ex-entraîneur emblématique Guy Roux toujours administrateur, le club icaunais a fait machine arrière mardi.

« L’AJ Auxerre constate que les conditions nécessaires ne pourront pas être réunies pour la mise en oeuvre du projet sportif discuté entre Jean-Pierre Papin et l’actionnaire majoritaire (chinois) du club », a statué mardi matin un communiqué de l’AJA signé du président Guy Cotret.

Papin explique qu’il a « pris acte de la décision de l’AJ Auxerre de mettre un terme, de manière unilatérale aux accords intervenus » visant à lui « confier la fonction d’entraineur principal avec de larges prérogatives dans le domaine sportif ».

L’ancien joueur de l’AC Milan « déplore cette décision » et l’attitude de l’AJA « qui s’est répandue dans les médias », manifestant notamment « publiquement une certaine hostilité » à sa venue « pourtant fortement désirée par le propriétaire du club ».

Les plus populaires

Annonces