Patinage: Papadakis et Cizeron pour chasser les doutes lors de l’Euro

Annonces
Annonces
Ostrava (République Tchèque) (AFP) – Refaire le plein de confiance après leurs deux premières revers en deux ans: c’est l’objectif des danseurs Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron aux Championnats d’Europe à Ostrava (République tchèque), de mercredi à samedi, où ils viseront un troisième sacre consécutif.

Doubles champions d’Europe et du monde en titre, les deux Français veulent confirmer leur suprématie européenne à deux mois des Championnats du monde à Helsinki (29 mars-2 avril) et à un an des jeux Olympiques de Pyeongchang, en février 2018. Deux rendez-vous où les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir, qui viennent de leur infliger leurs deux premières défaites depuis décembre 2014, s’annoncent comme leurs rivaux N.1.

En l’espace de quinze jours fin 2016, les champions olympiques 2010 et médaillés d’argent en 2014, de retour après deux ans sans compétition, ont dominé Papadakis (21 ans) et Cizeron (22 ans) au Trophée NHK, au Japon, puis en finale du Grand Prix, à Marseille.

« Ca les a bousculés », reconnaît l’entraîneur des Français, Romain Haguenauer. « Mais tout de suite, ils l’ont pris du côté positif. Ils n’ont pas baissé les bras. Ils se sont mis encore plus au boulot. Je les ai rarement vus aussi efficaces et investis dans le travail ».

Un mal pour un bien pour les jeunes patrons de la danse sur glace depuis 2015 ? « Des petits accidents, des défaites peuvent aider à passer un cap », estime Haguenauer.

De retour à l’entraînement à Montréal tout début janvier, Papadakis et Cizeron ont travaillé d’arrache-pied pour rendre leur programme libre plus complexe. En « rajoutant des transitions, trouvant des pas qui donnent un peu plus de vitesse, modifiant des sorties de porté », énumère Haguenauer.

Le tout, insiste l’entraîneur, sans « perdre l’essence du concept, du projet artistique », osé et résolument moderne, monté sur une musique contemporaine, qui fait leur marque de fabrique.

A Ostrava, Papadakis et Cizeron, qui restent sur « une super semaine d’entraînement » et « se sentent très confiants » selon Haguenauer, entreront en lice jeudi, avec un programme court mêlant blues et swing, puis patineront de nouveau samedi. S’ils conservent leur couronne, ils deviendront les premiers patineurs français à remporter trois titres européens d’affilée depuis Surya Bonaly il y a plus de vingt ans (cinq titres consécutifs entre 1991 et 1995).

– Fernandez, cinquième? –

Si les espoirs français de médaille reposent très largement sur Papadakis et Cizeron, Vanessa James et Morgan Ciprès, associés en couple depuis 2010, peuvent aussi y croire. Quatrièmes ou cinquièmes des Championnats d’Europe ces quatre dernières années, ils sont montés mi-novembre à Bercy sur leur premier podium en Grand Prix (3e).

Mais ils auront fort à faire face aux Russes Evgenia Tarasova et Vladimir Morozov, Ksenia Stolbova et Fedor Klimov, et aux Allemands Aliona Savchenko et Bruno Massot.

Dans l’épreuve messieurs, l’Espagnol Javier Fernandez (25 ans) sera l’homme à battre.

Fernandez, qui propose deux quadruples sauts dans son programme court et trois dans le libre, arrive en République tchèque dans la peau du quadruple champion d’Europe et double champion du monde en titre. Fort de deux victoires en Grand Prix (Moscou, Paris) cette saison mais aussi déçu par sa quatrième place seulement en finale du Grand Prix, une épreuve qu’il n’a jamais remportée.

S’il obtenait un cinquième titre européen consécutif, l’Espagnol égalerait une performance plus réalisée depuis 44 ans par un patineur. Le Tchèque Ondrej Nepela s’était imposé sans discontinuer entre 1969 et 1973.

Chez les dames, la Russe Evgenia Medvedeva (17 ans), championne d’Europe et du monde en titre, fait figure de grande favorite à Ostrava, où elle se présente invaincue. Pour elle, la menace viendra principalement de ses compatriotes, Anna Pogorilaya et Maria Sotskova.

L’enjeu pour leur nation: monopoliser le podium européen pour la troisième année consécutive.

Gare toutefois au retour à 29 ans de l’Italienne Carolina Kostner, championne du monde en 2012 et quintuple championne d’Europe, qui revient sur la glace après de longs mois de suspension pour complicité dans une affaire de dopage.

Le programme (heures locales et françaises):

Mercredi

11h00 : programme court dames

18h45 : programme court couples

Jeudi

12h00 : programme court danse sur glace

19h00 : programme libre couples

Vendredi

11h15 : programme court messieurs

18h00 : programme libre dames

Samedi

13h30 : programme libre danse sur glace

17h50 : programme libre messieurs

Les plus populaires

Annonces