Ski: Hirscher pour le doublé en slalom nocturne de Schladming

Annonces
Annonces
Schladming (Autriche) (AFP) – L’Autrichien Marcel Hirscher a la possibilité de réaliser le doublé royal Kitzbühel-Schladming (Autriche) mardi en slalom nocturne et de décrocher son rival Henrik Kristoffersen en vue d’un sixième Gros globe consécutif en Coupe du monde de ski alpin.

Parmi les rares défis qui se présentent encore au champion olympique et double champion du monde autrichien, seul skieur à avoir jamais remporté cinq fois d’affilée la Coupe du monde, figure celui-ci: enchaîner les deux victoires les plus prestigieuses en slalom sur le Cirque blanc.

Kristoffersen avait réussi le pari l’an passé: le Norvégien s’était imposé coup sur coup à deux jours d’intervalle dans les deux stations autrichiennes.

Vexé de son élimination dès la première manche dimanche à Kitzbühel, une première depuis deux ans –perte du maillot rouge de la spécialité à la clé–, Kristoffersen, 22 ans, a promis de ne rien lâcher à Schladming.

« Je vais donner tout ce que j’ai. Vous allez voir ce que vous allez voir », a prévenu le tenant du Petit globe 2016, net vainqueur sur la Planai l’an passé.

Hirscher a comme a son habitude assuré refuser de se mettre la pression, soulignant avoir une course de plus dans les jambes que Kristoffersen à l’issue du week-end tyrolien, le super-G disputé vendredi.

« Tout dépend de comment j’aurai dormi, de la vitesse à laquelle j’arriverai à me régénérer. Souvent, on ne dort pas bien après un week-end aussi stressant (que celui de Kitzbühel) », a confié l’Autrichien de 27 ans, vainqueur une seule fois à Schladming (en 2012) et dauphin de Kristoffersen à deux reprises.

Avec ses 582 mètres de neige verglacée et une déclivité dépassant ponctuellement les 50%, la course de la Planai met à son comble la pression sur tout slalomeur. Surtout quand, comme Hirscher, il porte les couleurs du pays.

– Ambiance de stade –

Des nerfs d’acier seront plus que jamais nécessaires pour affronter cette année le « Chaudron » de Schladming: disputée devant quelque 45.000 spectateurs survoltés –un record du circuit–, dans une ambiance de stade de foot, la nocturne fête son 20e anniversaire.

Les organisateurs ont promis que tous les précédents vainqueurs ou presque seraient présents pour l’occasion, à l’exception notable de la légende italienne Alberto Tomba, qui avait remporté les deux premières éditions.

Outre Kristoffersen et Hirscher, deux autres anciens lauréats seront sur la piste: le champion du monde en titre français Jean-Baptiste Grange, éloigné des podiums en Coupe du monde depuis cinq ans, et surtout le Russe Alexander Khoroshilov, vainqueur en 2015 et sérieux outsider après sa troisième place à Kitzbühel dimanche.

Kristoffersen, qui avait signé à Schladming sa première victoire en Coupe du monde, en 2014, à 19 ans, reprendrait en cas de victoire la tête de la spécialité, ex-aequo avec Hirscher si celui-ci se classe deuxième.

A moins d’un faux-pas, l’Autrichien, qui dispose d’une avance de 388 points au classement général sur le technicien norvégien, se rapprocherait dans tous les cas de figure un peu plus d’un sixième Gros globe consécutif, à deux mois des finales.

Le prudent skieur d’Annaberg, près de Salzbourg, s’est d’ailleurs risqué dimanche à avouer ce dont personne ne doutait: « Je veux gagner la Coupe du monde ». Quitte peut-être à éviter de se brûler les spatules dans le Chaudron…

Côté français, les espoirs sont portés par Alexis Pinturault, tandis que Grange et Julien Lizeroux tenteront de faire parler leur expérience.

Dernier slalom avant les Mondiaux de St. Moritz (Suisse), qui auront lieu du 7 au 19 février, l’épreuve de Schladming sera aussi l’occasion pour les différentes nations mettre une touche finale aux listes de qualifications.

Le programme (en heure française):

Mardi: slalom (1re manche: 16h45; 2nde manche: 20h45).

Le jeune Norvégien Henrik Kristoffersen à l’issue du slalom géant de Wengen, en Suisse, le 15 janvier 2017

Les plus populaires

Annonces