Ski: Worley, 2e du géant de Kronplatz, avec vue sur le petit globe

Annonces
Annonces
Paris (AFP) – « Un super bon résultat »: Tessa Worley a savouré sa deuxième place mardi à Kronplatz, derrière l’Italienne Federica Brignone, avec en vue le petit globe du géant au bénéfice d’un sixième podium d’affilée dans la discipline en Coupe du monde de ski alpin.

En 2 min 10 sec 05/100, Brignone a devancé Worley de 55/100 et sa jeune compatriote Marta Bassino de 57/100.

Soit le même ordre d’une manche à l’autre, comme une attestation de l’exigeance de la pente pour la première fois au programme du circuit majeur. « Le géant le plus challenging de la saison », a souligné Worley, dont le père est australien.

« Je suis extrêmement contente de cette 2e place, un super bon résultat. C’est vrai que sur cette piste technique, j’avais à coeur de jouer la gagne. Après, je n’ai pas fait la course parfaite. Et Federica a superbement attaqué », a expliqué la Française par téléphone à l’AFP.

Il fallait s’accrocher dans +L’Erta+ la bien nommée (raide, escarpée), présentant une déclivité maximale de 61% et plongée dans la nuit en seconde manche.

Sur un plan comptable, Worley (27 ans) a porté à 120 points son avance au classement du géant sur l’Américaine Mikaela Shiffrin, cinquième mardi à 1 sec 09/100. Il reste seulement deux épreuves à disputer entre les portes larges, début mars aux Etats-Unis (Squaw Valley et la finale à Aspen).

– « Sur le fil » –

« Sur la partie en dévers, verglacée, j’étais un petit peu sur le fil sur plusieurs portes, à la limite de la faute. Il faut être costaude sur les jambes, sûre de ses appuis. En 1re manche, il y avait du soleil sur preque toute la piste. En seconde, c’était une autre course. Il faut arriver à être guerrière sur cette partie qui fait gagner et perdre la course », a ajouté la Bornandine.

Brignone a effectivement gardé une ligne haute dans ce secteur pour signer un 3e succès en Coupe du monde. La Milanaise, établie dans le Val d’Aoste (ouest), restait sur une mauvaise série dans sa discipline de prédilection, avec trois sorties en première manche lors des quatre derniers géants.

Si elle a retrouvé le bon tempo, Brignone (26 ans) le doit aussi à sa volonté d’étendre son domaine à la vitesse.

Worley a emprunté la même voie depuis quelques saisons.

« Géant et super-G, ce sont deux disciplines qui se complètent pas mal. En super-G, il faut trouver le juste milieu entre la technique et l’engagement, avec (le paramètre de) la vitesse. En géant, je recherche un engagement total. Ma confiance en technique me permet d’avoir un bon engagement et vice versa », ajoute Tessa Worley, plus que jamais 3e au général, mais à distance de Shiffrin et de la Suissesse Lara Gut, qui ne se sont pas quittées à Kronplatz.

L’Américaine conserve 130 points de marge sur Gut -au pied du podium à 76/100 en Italie-, tenante du gros globe.

Tessa Worley lors du slalom géant de Kronplatz (Italie), le 24 janvier 2017

Les plus populaires

Annonces