Cyclisme: Quintana s’attaque au Tour de France par le versant italien

Annonces
Annonces
Madrid (AFP) – Nairo Quintana escalade l’Everest par le versant le plus escarpé: le grimpeur colombien s’est dit motivé mercredi par l' »incroyable exploit » de s’attaquer au Tour d’Italie en mai juste avant de viser le Tour de France en juillet, seul grand Tour manquant à son palmarès.

Lauréat du Tour d’Italie 2014, puis du Tour d’Espagne 2016, le leader de Movistar reste fidèle à son « rêve en jaune », comme il l’a assuré mercredi à Madrid lors de la présentation de l’effectif 2017 de l’équipe espagnole.

Mais le petit grimpeur de Boyaca (26 ans) sait que pour devenir le premier Colombien à s’imposer à Paris, il devra déloger en juillet son rival Chris Froome après avoir fini deuxième (2013, 2015) puis troisième (2016) derrière l’implacable Britannique de Sky, vainqueur ces trois années-là.

Et c’est peut-être pour cette raison qu’il a décidé d’élargir ses options cette saison en disputant aussi le Giro, qui fête en mai sa 100e édition, avec dans le viseur un doublé Giro-Tour inédit depuis l’Italien Marco Pantani en 1998.

« La 100e édition du Giro nous attire. Mais ce qui nous enthousiasme le plus et ce qui nous laisse un goût d’inachevé, c’est le Tour de France », a déclaré Quintana lors de cette présentation.

« C’est un défi qui motive beaucoup l’équipe. Si cela nous réussit, ce sera un incroyable exploit. Et si cela ne nous réussit pas… eh bien nous n’en savons rien pour le moment, parce que nous n’avons pas encore essayé », a-t-il ajouté.

– ‘A maturité’ –

Cela fait près de vingt ans, depuis feu Pantani (décédé en 2004), que personne n’a réussi à remporter la même année les deux grands Tours les plus prestigieux. Le dernier à s’être attaqué à ces cimes est l’Espagnol Alberto Contador, qui a remporté le Giro 2015 avant de payer ses efforts un mois plus tard en juillet et de terminer cinquième du Tour.

Mais Quintana, considéré comme le meilleur escaladeur du peloton, est peut-être un des rares coureurs capables de relever ce défi, veut croire le manager de Movistar Eusebio Unzué.

« En 2016, nous avons eu la chance de pouvoir consolider un grand leader, qui arrive petit à petit à maturité et qui vise petit à petit le seul grand défi qui manque au palmarès de cette équipe (Movistar), le Tour », a jugé le dirigeant mercredi.

« Nous disposons de données internes qui nous tranquillisent sur cette question: en arrivant en forme au Giro, Nairo peut aussi être en parfaite condition pour le Tour », a-t-il ajouté. « Il y a 33 jours entre ces deux courses et assez de temps pour sa récupération. »

Peut-être ces certitudes sont-elles liées au rendement de Quintana l’an dernier sur le Tour d’Espagne, un mois après un Tour de France en demi-teinte pour lui (3e à l’arrivée): le Colombien a semblé monter en puissance au fil des semaines. Et sur les routes espagnoles, il avait été capable de battre Froome et l’armada Sky en se montrant dominateur en montagne et habile stratège.

Reste que Froome devrait arriver plus frais que Quintana au départ du Tour, le 1er juillet à Düsseldorf (Allemagne). Et que le Giro du centenaire s’annonce particulièrement éprouvant au vu du plateau annoncé (Nibali, Aru, Pinot…). Nairo Quintana, grimpeur hors pair, va devoir surmonter bien des obstacles…

L’équipe espagnole Movistar, numéro 1 mondiale en 2016, a présenté mercredi à Madrid son effectif 2017, composé de 28 coureurs et articulé autour de ses deux leaders, le Colombien Nairo Quintana et l’Espagnol Alejandro Valverde.

L’effectif 2017:

Andrey Amador (CRC), Winner Anacona (COL), Jorge Arcas (ESP), Carlos Barbero (ESP), Daniele Bennati (ITA), Carlos Betancur (COL), Nuno Bico (POR), Richard Carapaz (ECU), Hector Carretero (ESP), Jonathan Castroviejo (ESP), Victor de la Parte (ESP), Alex Dowsett (GBR), Imanol Erviti (ESP), Ruben Fernandez (ESP), Jesus Herrada (ESP), José Herrada (ESP), Gorka Izagirre (ESP), Adriano Malori (ITA), Dani Moreno (ESP), Nelson Oliveira (POR), Antonio Pedrero (ESP), Dayer Quintana (COL), Nairo Quintana (COL), José Joaquin Rojas (ESP), Marc Soler (ESP), Rory Sutherland (AUS), Jasha Sütterlin (GER), Alejandro Valverde (ESP).

Arrivés à l’intersaison: Bennati, Carapaz, De la Parte, Barbero, Carretero, Bico.

Manager général: Eusebio Unzué (ESP)

Directeurs sportifs: Alfonso Galilea (ESP), José Luis Arrieta (ESP), José Luis Jaimerena (ESP), Chente Garcia Acosta (ESP), José Luis Laguia (ESP), Pablo Lastras (ESP).

Présentation de l’équipe cycliste Movistar pour la saison 2017, le 25 janvier 2017 à Madrid

Les plus populaires

Annonces