Athlétisme/Dopage: la fédération européenne va examiner les records continentaux

Annonces
Annonces
Paris (AFP) – L’Association européenne d’athlétisme (AEA) a annoncé jeudi la constitution d’une commision pour examiner la crédibilité des records continentaux, dont certains, établis dans les années 80, sont entachés de forts soupçons de dopage.

La +task force+, présidée par l’Irlandais Pierce O’Callaghan, est composée de sept personnes, dont Clemens Prokop, président de la Fédération allemande d’athlétisme (DLV).

« Les détenteurs de ces records doivent être des exemples dont les performances sont respectées et reconnues au-dessus de tout soupçon. Ils doivent être crédibles à 100 %. Or, un point de vue pense que ce n’est pas le cas », a indiqué Svein Arne Hansen, président de l’AEA.

Les records d’Europe ou mondiaux qui posent problème concernent essentiellement les lancers féminins et masculins, ainsi que les 400 et 800 m féminins. Autant de marques qui remontent aux années 80 et qui paraissent +anormales+.

M. Hansen a souligné qu’il était en contact avec Sebastian Coe, le président de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF). Interrogé ces derniers mois sur le sujet, M. Coe a convenu qu’il s’agissait d’un dossier épineux.

Les plus populaires

Annonces