Patinage: Papadakis et Cizeron laissent filer des points à l’Euro

Annonces
Annonces
Ostrava (République Tchèque) (AFP) – Les danseurs sur glace Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, doubles champions d’Europe et du monde en titre, ont laissé filer une poignée de points qui les repousse en troisième position après le programme court des Championnats d’Europe, jeudi à Ostrava (République tchèque).

Les Français, crédités de 75,48 points, sont devancés par les Italiens Anna Cappellini et Luca Lanotte (76,65) et par les Russes Ekaterina Bobrova et Dmitri Soloviev (76,18). Ils ont été pénalisés par une erreur de pas de Papadakis en toute fin de programme.

« Je suis sortie vraiment frustrée de la glace », a-t-elle reconnu, sans pour autant perdre le sourire. J’ai un peu perdu ma concentration et j’ai raté un truc qu’on travaillait depuis vraiment longtemps, on l’a fait parfaitement les deux dernières semaines. »

« Cette petite erreur technique m’embête un peu, ils perdent quelques points là-dessus, mais sur la performance d’ensemble, leur qualité d’exécution, je suis quand même très content de ce qu’ils ont fait », a estimé l’entraîneur du duo français, Romain Haguenauer.

« C’était un bon programme, il y a deux, trois erreurs techniques qui nous ont coûté deux, trois points mais qui sont moins importantes que la performance globale », a ajouté Cizeron.

Les jeunes danseurs, qui se sont affirmés comme les patrons de la danse sur glace depuis deux ans, arrivaient à Ostrava avec l’envie de chasser les doutes nés de leurs deux revers connus coup sur coup fin novembre et début décembre dernier, leurs premiers depuis décembre 2014, année de leur explosion au plus haut niveau dès leur deuxième saison en senior.

– En course pour le triplé –

Papadakis (21 ans) et Cizeron (22 ans) s’étaient inclinés lors de l’étape du Grand Prix au Japon, puis en finale du Grand Prix à Marseille, face aux Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir, de retour à la compétition cet hiver après une pause de deux ans. Les champions olympiques 2010 et vice-champions olympiques 2014, qui sont les partenaires d’entraînement des Français à Montréal, s’annoncent comme leurs rivaux N.1, à deux mois des Championnats du monde d’Helsinki (29 mars-2 avril) et à un an des jeux Olympiques de Pyeongchang, en Corée du Sud.

A Marseille, c’est Cizeron qui avait commis une erreur de pas lors du programme court.

Très légèrement distancés dans ces Championnats d’Europe, les Français restent toutefois en course pour coiffer une troisième couronne européenne consécutive.

Ils deviendraient alors les premiers danseurs français de l’histoire triples champions d’Europe. Et les premiers patineurs tricolores sacrés trois fois d’affilée depuis Surya Bonaly il y a plus de vingt ans (cinq fois entre 1991 et 1995).

Ils patineront leur programme libre, audacieux et résolument moderne, monté sur une musique contemporaine, samedi après-midi. C’est une mouture remaniée depuis leur retour à l’entraînement tout début janvier qu’ils présenteront au public d’Ostrava.

En attendant, le couple Vanessa James/Morgan Ciprès, deuxième après le programme court, espère conquérir mercredi soir sa première médaille internationale et apporter à la France sa première récompense dans ces Championnats d’Europe.

Mais derrière les impeccables Russes Evgenia Tarasova et Vladimir Morozov, en tête, les quatre couples classés de la deuxième à la cinquième place sont séparés par moins de deux points.

Gabriela Papadakis et Guillame Cizeron exécutent le programme court des Championnats d’Europe à Ostrava, le 26 janvier 2017

Les plus populaires

Annonces