RDC : Hausse des exactions, selon l’ONU

Annonces
Annonces

Les violations des droits de l’Homme en République démocratique du Congo ont augmenté de 30% en 2016. C’est ce qu’a indiqué l’ONU dans un rapport publié mercredi à Kinshasa.

Selon la BBC qui reprend les termes dudit rapport, au moins 5.190 violations des droits de l’Homme ont été documentées sur l’étendue du territoire de la RDC », soit « une augmentation très significative de près de 30% par rapport 1/8 à 3/8 2015 », selon les Nations unies.

Cette augmentation s’explique, selon l’ONU entre autres par la « restriction de l’espace démocratique » imposée par le pouvoir du président Joseph Kabila.

Toujours selon notre source, le rapport note une différence de traitement « appliquée par les autorités locales et les forces de sécurité en fonction de l’appartenance politique des organisateurs, interdisant les manifestations organisées par l’opposition et la société civile et autorisant de fait celles de la majorité présidentielle ».

Selon le BCNUDH, 480 personnes ont été victimes « d’exécutions extra-judiciaires » imputables aux forces de l’ordre et 718 civils tués par des groupes armés, dont 230 par les seules Forces démocratiques alliées (ADF), rébellion musulmane ougandaise.

Les plus populaires

Annonces