Syrie: l’armée pénètre dans la province de Deir Ezzor tenue par l’EI

Annonces
Annonces
Beyrouth (AFP) – L’armée syrienne a pénétré vendredi pour la première fois depuis 2014 dans la province orientale de Deir Ezzor, contrôlée entièrement par le groupe Etat islamique (EI) à l’exception d’une partie de sa capitale et de l’aéroport, selon une ONG.

« L’armée syrienne, avec des combattants iraniens, libanais et irakiens, a pénétré aujourd’hui de 8 km à l’intérieur de la province en longeant la frontière avec l’Irak, grâce à un important appui russe », a affirmé le directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane.

Le régime avait été expulsé par les jihadistes il y a trois ans de toute cette province riche en pétrole. Depuis janvier 2015, l’EI assiège le secteur gouvernemental de sa capitale éponyme Deir Ezzor situé dans l’ouest de la ville et où vivent encore 100.000 personnes selon l’ONU.

Les jihadistes ont tenté à plusieurs reprises mais sans succès de s’emparer des 40% de la ville qui leur échappe et de l’aéroport militaire.

Pour briser le siège imposé à ses troupes dans la ville de Deir Ezzor, l’armée avance sur trois axes: à partir de Palmyre au sud-ouest en direction du carrefour stratégique de Soukhna, à l’ouest à partir de la province de Raqa et au sud-est le long de la frontière avec l’Irak, dont elle contrôle désormais 85 km.

Plus au nord, les Forces démocratiques syriennes (FDS), alliance kurdo-arabe soutenue par une coalition internationale conduite par les Etats-Unis, tentent de s’emparer de Raqa, place forte de l’EI en Syrie.

Les plus populaires

Annonces