Côte d’Ivoire: le procès de Michel Gbagbo reporté au 30 juin

Annonces
Annonces

Poursuivi pour « divulgation de fausses nouvelles », Michel Gbagbo, le fils de l’ancien président ivoirien a vu son procès repoussé jusqu’au 30 juin prochain. Michel Gbagbo, présent au tribunal, devait comparaitre en même temps que le Français Laurent Despas, directeur général du site d’information en ligne Koaci.com. Ce dernier était absent, séjournant en France pour des « raisons de familiales ».

Dans une interview accordée à Koaci.com, publiée le 2 mai Michel Gbagbo y déclarait qu’“à la date du 30 mars 2016, 250 personnes étaient encore détenues dans les prisons” ivoiriennes et que “300 personnes inculpées et placées sous mandat de dépôt depuis 2011 sont portées disparues”.

Selon AFP, c’est ainsi que les deux hommes avaient été inculpés le 26 mai 2016, avant d’être laissés en liberté provisoire par le procureur d’Abidjan. Son avocat dénonce un vice de procédure et un abus de pouvoir.

Michel Gbagbo, né d’un premier mariage de l’ex-président ivoirien avec une Française, a par ailleurs été condamné le 10 mars 2015 à cinq ans d’emprisonnement pour « attentat à la sûreté de l‘État ».

Les plus populaires

Annonces