Tchad : malaise au sein de l’armée

Annonces
Annonces

Entre primes non versées et pertes sur plusieurs fronts dans le continent, un malaise s’installe au sein de l’armée tchadienne. Le Tchad qui traverse une crise financière supporte de moins en moins l’indifférence de la communauté internationale.

Selon RFI, samedi et dimanche huit soldats tchadiens sont tombés en combattant les hommes de Boko Haram en territoire nigérian. Un chiffre qui rallonge la comptabilité macabre que le pays enregistre depuis 2013, date de son engagement au Nord-Mali contre al-Qaïda au Maghreb islamique et deux ans plus tard au Cameroun et au Nigéria contre Boko Haram, version tropicale de l’Etat islamique.

Malgré toutes ces pertes en vies humaines et les prouesses alignées, les soldats de l’armée tchadienne ne reçoivent le moindre centime. Ce qui a soulevé leur courroux les poussant à brûler les bérets bleus de l’ONU.

Ce week-end c’est le président Idriss Déby qui a menacé de retirer les troupes tchadiennes du Mali, voire de tout le Sahel, si son pays n’est pas soutenu financièrement.

Les plus populaires

Annonces