Chine: 230 interpellations pour une fraude pyramidale

Annonces
Annonces
Pékin (AFP) – La police chinoise a arrêté 230 personnes dans le sud du pays dans le cadre d’une enquête sur une fraude pyramidale, à l’origine d’une rare manifestation la semaine dernière à Pékin.

Cinquante-cinq sociétés sont visées par cette enquête et 142 des 230 personnes interpellées font l’objet de poursuites pénales, a annoncé dimanche la police de la province du Guangdong (sud) dans un communiqué sur les réseaux sociaux.

Les policiers se sont faits forts de maintenir « une pression élevée dans le cadre de cette répression » visant la plateforme d’investissement Shanxinhui, ou « échange philanthropique », basée dans le Guangdong.

Lundi dernier, plusieurs centaines d’épargnants avaient manifesté à Pékin pour défendre cette plateforme. Soixante-trois épargnants avaient ensuite été interpellés pour « avoir porté atteinte à l’ordre social » et quatre autres pour « troubles à l’ordre public ».

Zhang Tianming, le fondateur de la plateforme Shanxinhui, avait été arrêté le 21 juillet, ainsi que plusieurs de ses employés. Ils sont soupçonnés d’avoir frauduleusement soustrait « de vastes montants » à leurs victimes sous prétexte « d’aide aux personnes modestes ».

Le site internet de Shanxinhui n’est plus accessible. Une version en cache du site décrit la plateforme comme une firme d’investissement promouvant des causes comme la reforestation et la lutte contre la pauvreté.

A l’heure où Pékin restreint drastiquement les flux de capitaux hors de Chine et que le marché immobilier chinois se refroidit, la finance en ligne et ses promesses de placements rémunérateurs est en plein boom, favorisant l’essor de fraudes pyramidales.

La police a enquêté sur 2.826 cas de systèmes pyramidaux frauduleux en 2016, soit 20% de plus que l’année précédente, selon le gouvernement.

Les plus populaires

Annonces