Burundi : Consultations discrètes entre l’opposition et le pouvoir à Helsinki

Annonces
Annonces

C’est une première depuis le début de la crise, née de la volonté du président burundais de briguer un troisième mandat il y a plus de deux ans. Tout le monde s’y attendait et c’est arrivé lundi 31 juillet 2017.

Les représentants du pouvoir et de l’opposition en exil regroupée dans le Cnared sont en discussion dans la capitale finlandaise. Des rencontres très discrètes, mais qui, selon certains observateurs, pourraient à terme ouvrir la voie à de véritables négociations.

Selon Rfi, après avoir réconcilié l’opposition burundaise avec la facilitation tanzanienne de Benjamin Mkapa, l’Initiative pour la gestion des crises (CMI) réunit depuis lundi et jusqu’à mercredi les représentants du pouvoir et du Cnared, comme le confirme un haut responsable burundais.

Bujumbura est représenté par l’ombudsman Edouard Nduwimana, ancien ministre de l’Intérieur et homme de confiance du président Nkurunziza. Côté opposition, le président du Cnared Charles Nditidje conduit la délégation, accompagné notamment d’un représentant du parti d’opposition MSD, véritable bête noire du gouvernement, révèle Rfi.

« On est encore bien loin d’une résolution de la crise burundaise, confie un participant du Cnared. Il s’agit plutôt d’ouvrir la voie aux véritables négociations qui seront organisées par la communauté des Etats d’Afrique de l’Est à Arusha. »

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces