Mali : la présidente de la Cour constitutionnelle visée par une attaque dimanche à Bamako

Annonces
Annonces

La présidente de la Cour constitutionnelle du Mali, Manaissa Dagnoko, a été visée par une attaque à l’explosif dimanche à son domicile à Bamako. C’est du moins ce qu’a indiqué un communiqué de presse de l’institution.

« Les membres de la Cour constitutionnelle du Mali informent l’opinion nationale et internationale que le dimanche 30 juillet, aux environs de 5 heures du matin, le domicile de Mme la présidente a été la cible d’une attaque à l’aide d’explosifs », renseigne le communiqué.

Qui déplore et condamne avec la dernière rigueur cet acte criminel qui vient à la suite d’une campagne de dénigrement et d’invectives entretenue par des individus à travers une certaine presse à l’encontre de l’institution républicaine à chaque publication de ses délibérations.

« A l’endroit des auteurs de toutes ces manœuvres d’intimidation, les membres de la Cour rappellent leur détermination à remplir avec fermeté, conformément à leur serment, les devoirs de leur charge dans la stricte observance de la neutralité et en toute dignité et loyauté au grand bénéfice du seul peuple du Mali », conclut le communiqué.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces