Nouakchott : Violente répression de la marche des jeunes de l’opposition

Annonces
Annonces

A Nouakchott, la capitale mauritanienne, de nombreux jeunes de l’opposition dont des filles et des garçons ont été interpellés lundi 31 juillet, et d’autres ont été molestés par les forces de la police avant d’être acheminés dans différents commissariats de police à Arafat. Ces jeunes avaient pris part à la marche non autorisée.

Cette marche pacifique s’inscrit, selon les organisateurs, dans une logique de contestations contre le référendum constitutionnel qu’organisent les autorités mauritaniennes, le samedi prochain.

La jeunesse de la coalition de l’opposition démocratique mauritanienne s’active depuis dans la lutte contre la tenue de ce référendum qui vise la modification du drapeau et l’hymne nationaux, la suppression du sénat, la fusion de certaines institutions telles que le médiateur de la République, le haut conseil islamique, le haut conseil de la justice et l’élargissement des pouvoirs du conseil économique et social.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces