Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo joue les médiateurs depuis sa prison

Annonces
Annonces

Même en prison, l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo prête un œil vigilant à l’ambiance politique qui sévit dans son pays et particulièrement au sein du FPI. Selon jeune Afrique, l’ex homme fort de la Côte d’Ivoire a tenté de jouer les bons offices entre les deux factions du Front patriotique ivoirien (Fpi).

Emmanuel Auguste Ackah, ex-ambassadeur de Côte d’Ivoire au Ghana, de transmettre un message à Pascal Affi N’Guessan, président de l’une des deux tendances du parti. Gbagbo demande expressément à son ancien Premier ministre de surseoir à la tenue du congrès qu’il avait annoncé pour le mois d’août.

Aboudramane Sangaré, président de l’autre tendance du parti, avait reçu un message similaire après que ses partisans eurent organisé la Fête de la liberté, fin avril, à Akouré, une petite localité du Sud, renseigne JA.

Laurent Gbagbo qui promet l’attente entre les deux parties avant octobre, invite les responsables à éviter de prendre des initiatives qui les fragiliseraient mutuellement.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces