Côte d’Ivoire: la police et la gendarmerie ciblées dans des attaques

Annonces
Annonces

En Côte d’Ivoire, la police et la gendarmerie deviennent de plus en plus les cibles d’attaque d’hommes armés. La dernière en date s’est produite dans la nuit du jeudi 3 au vendredi 4 août, à Adzopé, au nord d’Abidjan.

Comme le rappellent nos confrères de Rfi, depuis le 19 juillet et l’attaque symbolique de l’école de police d’Abidjan, avait fait réfléchir sur le manque de sécurité dans le pays. Ainsi, il a été institué un système de patrouille qui a permis de mettre le grappin sur une bande de canailles.

Pour ces derniers jours, les attaques ont repris. Ce fut Azaguié, puis Fresco et à présent Adzopé, située à une centaine de kilomètres d’Abidjan. A chaque fois, le scénario est similaire.

Une bande d’une dizaine d’hommes fortement armés attaque de nuit le poste de police ou de gendarmerie de la localité, neutralise les forces de l’ordre, puis dévalise une banque, une trésorerie publique ou encore une entreprise, avant de fuir dans des véhicules souvent volés, détaille Rfi.

Qui estime que la fréquence de ces attaques laisse perplexe sur certains points, dans un pays où l’on vous assure que le processus de démobilisation-désarmement-réinsertion (DDR) est un succès.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces