Lubumbashi: des ONG réclament la libération des manifestants arrêtés le 31 juillet

Annonces
Annonces

Des ONG de droits de l’homme appellent à la libération des militants arrêtés depuis le 31 juillet dernier en marge de la marche organisée par les mouvements citoyens et plusieurs autres organisations à Lubumbashi et dans d’autres villes de la RDC.

Dans un communiqué conjoint publié le 11 août 2017, ces organisations dénoncent « des arrestations arbitraires et détention illégale » dont seraient victimes certains militants qui prenaient part à ces manifestations.

«Devant la Chapelle Régina Mundi, où devait se tenir la messe avant la marche pacifique, vers 11H15’, les manifestants ont été encerclés par les forces de la Police Nationale Congolaise (PNC). Sur ordre du Major Paul KILOTWA de la PNC. lls ont été brutalisés et certains passés à tabac avant que huit d’entre eux soient arrêtés », indique le communiqué dont copie nous est parvenue.

Ces ONG de droit de l’homme exigent, de ce fait, la libération des militants qui jusque-là seraient encore en détention. Elles recommandent également à ce sujet l’ouverture d’une enquête indépendante pour, disent-elles, « identifier et traduire en justice toutes les personnes impliquées dans les violations des Droits de l’Homme ».

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces