Mali : le « coupeur de mains » de Gao condamné à 10 ans de prison

Annonces
Annonces

Dans notre édition d’hier, nous parlions du procès du chef de la « police islamique » du Mali, Mahamar Touré, surnommé le “coupeur de mains” de Gao. La justice malienne a finalement décidé de le condamner à 10 ans de prison.

« La Cour déclare l’accusé coupable de tous les faits qui lui sont reprochés, mais avec des circonstances atténuantes, et le condamne à une peine de 10 ans de réclusion criminelle », a déclaré le président de la Cour d’assises à l’issue d’un procès qui s‘était ouvert vendredi matin dans la capitale malienne.

Une peine qui ne satisfait pas les associations de défense des droits humains qui trouvent c’est trop légère.

« Je m’attendais quand même à une peine plus lourde. Les crimes de guerre sont établis (…) mais c’est un procès pour l’Histoire. La Cour a reconnu coupable l’accusé », a réagi à l’issue du verdict prononcé dans la soirée un avocat des parties civiles, également président de l’Association malienne de défense des droits de l’homme (AMDH), Me Moctar Mariko.

Rappelons que l’ancien homme fort de Gao est notamment accusé d’avoir coupé une main à des voleurs présumés et fouetté en public des femmes qui ne portaient pas le voile islamique.

Les plus populaires

Annonces