Togo : Le parti au pouvoir dénonce des actes d’incivisme après les manifestations de samedi

Annonces
Annonces

De l’incivisme. C’est comme cela que le gouvernement togolais qualifie les manifestations du samedi. Dans un communiqué, l’Union pour la République (UNIR, au pouvoir), a dénoncé les actes d’incivisme des militants de l’opposition lors des manifestations, samedi, dans plusieurs villes du Togo et à Lomé.

Le parti de Faure Gnassingbé qui déplore les violences qui ont émaillé les manifestations, se dit attristé par les pertes de vies humaines et le nombre des blessés suite aux échauffourées avec les forces de l’ordre.

Toujours dans ce document, l’UNIR condamne et «fermement», «les actes d’incivisme et les graves violences et agressions physiques, notamment ceux perpétrés contre les forces de l’ordre dans l’exercice de leurs missions de maintien de l’ordre et de la sécurité, au service de tous».

Il déplore, en outre, les «saccages et les destructions volontaires des édifices et des biens publics et privés qui sont des actes sans lien avec les manifestations pacifiques et publiques.

Non sans inviter les partis politiques et les Togolais à «cultiver l’esprit de fraternité et de tolérance et à s’abstenir de tout comportement et acte préjudiciables à la paix et à la sécurité qui nuisent au progrès économique et social et à l’unité nationale».

Les plus populaires

Annonces